Conseils et Bons Plans

Comment devient–on weekaway ? Un mode de vie qui peut aussi être orchestré par l’entreprise

weekaway mobilité
Comment devient–on weekaway ? Un mode de vie qui peut aussi être orchestré par l’entreprise

De nombreux actifs sont weekaways par choix personnel. Ils ont décidé de vivre dans une ville et de travailler dans une autre, pour un nouveau cadre de vie et un meilleur équilibre vie professionnelle – vie personnelle, en alternant présentiel et télétravail.

Mais beaucoup adoptent également cette façon de vivre lors de mobilité orchestrée par leur entreprise : mutation, mission extra-locale ou multi-sites…, ils décident de rester dans leur région d’origine et de trouver un logement weekaway dans leur ville de travail, ou, si la famille déménage, le conjoint, lui, peut souhaiter conserver son job dans sa ville d’origine et devient alors weekaway.


Etre weekaway pour concilier vie professionnelle et vie personnelle : tour d’horizon, témoignages et explications.
 

La mobilité dans son parcours professionnel : Sébastien est muté dans une autre région, son épouse Isabelle devient weekaway 

 

Sébastien, est cadre bancaire, marié à Isabelle, responsable financière dans une grande entreprise à Strasbourg. Dans le cadre de son parcours professionnel, Sébastien se retrouve muté dans une agence à Reims. Cette mobilité fait partie de son évolution professionnelle. « Impossible pour moi de refuser ».

En même temps, Isabelle se plaît dans son travail, et n’a pas spécialement envie de déménager, en tout cas pas de tout de suite car elle ne veut pas à avoir à chercher un nouveau job dans une nouvelle région pour le moment. Elle ne connaît pas vraiment Reims, et même si elle n’est pas contre le changement, celui-ci lui semble trop précipité.

Comment faire ?

Sébastien doit déménager à Reims, et Isabelle veut garder son job à Strasbourg. Après une longue réflexion, et malgré tout une certaine envie de challenge, mais mesurée, Sébastien et Isabelle se sont mis d’accord : Sébastien va vivre à Reims, au départ il louera un appartement, Isabelle sera en présentiel à Strasbourg 3 jours par semaine et en télétravail à Reims 2 jours par semaine. « Cela a remis un peu de piment dans notre vie, c’est plutôt génial en fait, on est super heureux de se retrouver, et de toutes façons je travaillais assez tard le soir. » avoue Isabelle.

Le week-end, ils cherchent un logement à acheter, leur location actuelle et l’accompagnement mobilité de la banque de Sébastien leur permet de prendre le temps de bien connaître Reims, et ses environs, avant un achat. « Nous cherchons à 20mn maximum de la gare, histoire de ne pas perdre trop de temps dans les transports » s’amuse Isabelle. « A Strasbourg, je loue un studio meublé à temps partiel, c’est devenu mon 2nd chez moi, c’est un nouveau mode de vie, mais cela fait déjà 8 mois, en fait nous avons tous les 2 déménagé, sans que je quitte mon job, et je crois que nous sommes tous les 2 comblés ! ».

 

 

Céline, RH sur plusieurs sites, weekaway épanouie

 

Céline, est responsable ressources humaines dans un groupe industriel. Elle est mariée à Alexandre, médecin. Tous les 2 vivent à Marseille. Mais l’entreprise de Céline possède différents sites dans le Sud de la France, et en tant que fonction support, Céline doit se rendre 2 jours par semaine sur un des sites qui est à plus de 250 km de chez elle. « Au départ, mon entreprise me donnait un forfait pour une nuit d’hôtel que je devais réserver chaque semaine, et souvent je devais changer d’hôtel en fonction des disponibilités, cela me prenait beaucoup trop de temps à mon goût, et une amie m’a parlé de WeekAway, j’ai regardé les différentes options de logement : je n’ai pas trouvé de studio pour une nuit par semaine, et je n’avais pas envie d’être chez l’habitant, j’ai vu des offres d’appart hôtels avec des prix négociés, et cela me convient bien, ma chambre est réservée pour les 6 prochains mois, c’est un vrai gain de temps ! »

 

 

Muté à 2 ans de la retraite, Jean, devient weekaway pour ne pas déménager

 

Jean, cadre informatique, travaille dans un grand groupe industriel multi-sites. Installé avec sa épouse depuis des années à Nantes, dans un quartier proche de son bureau, son entreprise le mute en région bordelaise sur un autre site à 2 ans de la retraite, et ce pour les 2 prochaines années. Jean est ravi de cette mutation, qui est aussi une promotion, mais il lui semble compliqué de changer de vie à son âge. Il a toute sa vie à Nantes et sa famille dans la région nantaise, il ne se voit pas déménager pour revenir 2 ans plus tard, d’autant que Marie, sa femme travaille elle aussi près de Nantes. Mais il ne peut refuser sa mutation. Cette promotion est un peu décalée du fait des confinements liés à la crise sanitaire, mais en mars 2021, son entreprise souhaite accélérer et lancer la nouvelle mission de Jean en juillet. Après différents échanges avec Jean, son entreprise lui propose alors d’être 3 jours présents dans son nouveau bureau en Gironde et 2 jours en télétravail à Nantes, et lui propose de l’aider à trouver son logement à temps partiel, tout en précisant que c’est Jean qui paiera son loyer. Son entreprise contacte alors WeekAway, qui est missionnée pour trouver son logement à temps partiel pour les 2 prochaines années. Jean est aujourd’hui logé 2 jours chaque semaine depuis plus d’un an au même endroit, dans une charmante maison d’hôtes, il peut y laisser ses affaires. Il y revient avec plaisir, et son hébergeuse est ravie de retrouver un même client en début de semaine.
 

 

Etudiant en alternance, le cas de Maxime


Maxime, alternant en marketing digital, fait ses études à Perpignan et a trouvé une entreprise pour sa formation à Toulouse. Il ne vit plus chez ses parents qui habitent à 50km de Perpignan, il est en effet en colocation dans le centre-ville pour ses études. Il est très content d’avoir trouvé cette entreprise à Toulouse dans laquelle il travaille 4 jours par semaine, mais il ne pouvait pas se permettre de payer 2 loyers à temps complet.

Il a commencé par des airbnb, mais cela lui coûtait cher, et lui prenait trop de temps de chercher un nouveau logement régulièrement, alors sur WeekAway, il a trouvé une chambre chez l’habitant à Toulouse : « Je loge chez Anna 3 nuits par semaine pour ma formation en entreprise et je rentre à Perpignan le jeudi soir pour ma journée de cours. Anna me loue la chambre de son fils parti faire ses études à Paris, il rentre de temps en temps le week-end. Anna est très sympa, je peux laisser des affaires quand je ne suis pas là, et cette nouvelle colocation est assez agréable d’autant que « ma » chambre est assez grande, et me coûte beaucoup moins chère ».

 

 

Vous vous retrouvez dans ces situations, vous n’êtes pas le (la) seul(e). D’ici 2025, les weekaways ou commuters seront plus de 3 millions : que ce soit par choix personnel (retrouvez les témoignages de WeekAway qui ont choisi d’adopter ce mode de vie) ou lors d’une mobilité orchestrée par leur entreprise comme ici.

Découvrez notre blog pour en savoir plus sur ce mode de vie, son organisation, vous y découvrirez de nombreux conseils.

 

Et n’hésitez pas à consulter nos annonces de logement à temps partiel dans toute la France: chambre chez l’habitant, studio meublé, appart’hôtels, coliving … 

Ou contactez-nous pour une recherche accompagnée, sur mesure et clé en main

 

Et si vous avez une chambre de libre, durant votre absence par ex, n’hésitez pas à poster votre annonce sur le site 😉

 

Merci à nos membres pour leur témoignage.


Photo de Andrea Piacquadio provenant de Pexels