Conseils et Bons Plans

La mobilité géographique, frein à la carrière des femmes ?

mobilite femme
La mobilité géographique, frein à la carrière des femmes ?

La mobilité géographique est une étape incontournable du parcours des Talents. Mais les hommes et les femmes ne sont pas toujours égaux face à la mobilité : si la mobilité géographique reste difficile pour les hommes, elle est souvent impossible pour les femmes, limitant de fait leur accession à certains postes de direction. Aujourd’hui, le travail hybride apporte de nouvelles opportunités avec la possibilité d’accepter un poste dans une autre région sans déménager ou de permettre à son conjoint de garder son poste dans sa ville d’origine.

La mobilité géographique, levier du développement de carrière, et encouragée par les entreprises reste un choix structurant pour la famille

 

Tous les cadres le savent, la mobilité géographique fait partie du parcours professionnel. Elle permet d’accéder à différentes fonctions et métiers, de connaitre plusieurs sites et activités de l’entreprise et ainsi d’avoir une vision globale.

Elle s’inscrit dans une dynamique de carrière, qu’elle soit en France ou à l’international.

Mais la mobilité géographique reste difficile pour les collaborateurs. De nombreuses entreprises le constatent : si bouger au sein d’un même département ne pose pas de réel problème, cela devient nettement plus compliqué quand il s’agit de changer de région, voire de pays. Le déménagement du foyer est bien souvent complexe à gérer que ce soit de la part du collaborateur qui ne souhaite pas changer de région, mais aussi de sa famille : conjoint qui craint de ne pas trouver de poste équivalent sur place ou qui est très heureux dans son activité et ne veut pas la quitter, enfants scolarisés, racines familiales …

La plupart des couples sont aujourd’hui bi-actifs et les cadres vivent souvent avec un autre cadre qui a sa propre carrière professionnelle. La démission pour suivre un conjoint, couramment pratiquée le siècle dernier, est de plus en plus rare et difficile.


Afin d’encourager la mobilité, des actions sont mises en place par les entreprises et les DRH afin de faciliter cette prise de décision : enveloppe mobilité, prise en charge des frais liés à la recherche de logement, au changement d’école, mise en relation avec des agences de relocation, accompagnement du conjoint dans sa recherche d’emploi sur place… 

Mais cela ne suffit pas et de nombreux talents passent à côté de leur carrière en refusant une mobilité, élément souvent indispensable à leur accession à un poste de dirigeant.

 

La mobilité géographique des femmes facteur d’inégalité dans l’entreprise

 

Si la mobilité géographique est une étape importante voire un accélérateur dans un parcours professionnel, elle reste un facteur d’inégalité entre les hommes et les femmes. En effet, la situation des hommes et des femmes  n’est pas identique quand une mobilité est proposée : trop souvent les femmes font des compromis, ne postulent pas à certains postes qui leur permettrait d’évoluer dans l’entreprise pour ne pas contraindre leur conjoint à bouger.
La vie familiale, les enfants, la carrière du conjoint : autant de raisons pour une femme de ne pas accepter un poste dans une nouvelle région, de faire le choix d’une non-mobilité et ainsi de limiter son évolution professionnelle.
Selon une enquête France « Job Mobilities and Family Lives », deux tiers des personnes concernées par la mobilité géographique professionnelle étaient des hommes avant la crise sanitaire.


Les secteurs tels que la Banque, l’Assurance, les services publics, l’industrie… rencontrent tous ce phénomène, problème qui participe à la faible représentation des femmes dans les postes de dirigeants ou les comités exécutifs.

 

Le télétravail nouveau facteur d’égalité hommes femmes dans l’entreprise ?

Le télétravail 2 ou 3 jours par semaine tel qu’il se dessine dans de nombreuses entreprises ouvre de nouvelles opportunités pour les Talents, et tout particulièrement pour les femmes. 

Vivre dans une ville et travailler dans une autre devient de plus en plus courant et permet d’accepter un poste ou une mutation tout en respectant l’équilibre familial. 

En effet, alterner 3 jours en présentiel, et 2 jours en télétravail permet d’appréhender la mobilité professionnelle géographique sous un autre angle. Le futur « célibataire géographique », que nous appelons weekaway, pourra trouver un logement récurrent à temps partiel, c’est-à-dire pour ses jours en présentiel chaque semaine. C’est exactement ce que propose WeekAway : des logements quelques jours chaque semaine, sur plusieurs mois près de son bureau et au juste prix de son occupation, c’est-à-dire 2 ou 3 nuits par semaine, sans avoir à réserver chaque semaine un nouveau logement. 

Ainsi la famille peut choisir de déménager ou non, choisir son lieu de vie. Les conjoints gardent chacun leur emploi, l’un des deux va devenir weekaway, celui qui change de région pour aller travailler quelques jours chaque semaine sans que la famille ne déménage, ou le conjoint qui reste quelques jours chaque semaine dans sa région d’origine si la famille décide de déménager.

Une solution pour les femmes qui peuvent accepter un poste sans demander à leur conjoint de faire de concession professionnelle. La famille peut déménager dans la nouvelle ville, le conjoint garde son poste dans sa ville d’origine : avec 2 jours de télétravail, il peut se loger avec WeekAway 2 ou 3 nuits chaque semaine, un logement récurrent dans lequel il peut laisser des affaires. 

 

Les nouvelles façons de vivre et de travailler permettent aux collaborateurs et tout particulièrement aux femmes de bouger plus facilement, d’évoluer au sein de l’entreprise sans remettre en question la carrière du conjoint. 

De nombreuses entreprises mettent en place des dispositifs favorisant cette mobilité géographique, permettant ainsi de mieux accompagner leurs Talents, y compris féminins, et ainsi renforcer la marque employeur et fidéliser leurs hauts potentiels.

C’est le cas notamment dans les groupes bancaires, qui accompagnent leurs collaborateurs lors d’une mutation : la famille déménage car le collaborateur doit avoir une visibilité locale, doit vivre dans la ville mais le conjoint peut garder son poste et retourner à son bureau 2 ou 3 jours chaque semaine. WeekAway leur permet de trouver une solution de logement récurrente, à proximité de leur bureau.

 

Vous êtes une entreprise et encouragez la mobilité géographique de vos collaborateurs : contactez-nous pour en savoir plus sur nos solutions sur contact@weekaway.fr

 

WeekAway, est le spécialiste de la location récurrente à temps partiel en France. Nous accompagnons entreprises et collaborateurs dans les nouvelles façons de vivre et de travailler. De nombreux grands groupes industriels et bancaires multi-sites nous font confiance. Et nous accompagnons également PME et Start up lorsqu’elle souhaitent recruter des talents hors de leur région pour leur trouver un logement à temps partiel soit pour la durée de la période d’essai, soit sur des durées plus longues si conjoint et famille ne souhaitent pas déménager.
 

 

Photo de Sora Shimazaki provenant de Pexels